headerphoto

Pourquoi des produits bio?

Un sondage Léger Marketing nous apprenait dernièrement que les Canadiens ont une perception négative des produits agricoles biologiques. Équiterre, qui a commandé ce sondage, s'en inquiète et veut inverser cette tendance qu'elle considère causée par l'ignorance.

Mais les consommateurs sont-ils aussi incultes que le présume Équiterre? Les Canadiens se rendent bien compte qu'il y a, sur les étagères des épiceries, des aliments en abondance, frais ou transformés, appétissants, d'excellente qualité, produits par une agriculture moderne et efficace, et cela à un prix défiant toute concurrence avec les produits bios. Quand les Canadiens font leur marché, c'est la raison et le bon sens qui prévalent.

Plusieurs partisans du bio sont maintenant prêts à admettre que ces deux catégories de produits agricoles se valent au point de vue goût et qualité. «Mais, disent-ils, le genre d'agriculture que nous pratiquons est une garantie de la protection de l'environnement.»

Ce n'est pas l'avis de plusieurs scientifiques parmi lesquels se trouve l'éminent agronome Norman Borlaug, gagnant, il y a quelques années, d'un prestigieux prix Nobel en science. Il y a quelques mois, au cours de l'émission La vie en vert diffusée à Télé-Québec, l'animatrice-agronome Pascale Tremblay nous rapportait les paroles du scientifique. Selon lui, comme les rendements en agriculture bio n'atteignent que 30 à 80% des rendements de l'agriculture moderne, il faudrait, pour nourrir biologiquement tous les humains de la planète, raser toutes les forêts de la terre ou se résigner à voir mourir de faim deux milliards de personnes.

Les partisans de l'agriculture biologique, qui sont souvent en désaccord avec la communauté scientifique, contesteront bien sûr cette opinion. Mais moi, mes humbles connaissances en agronomie me font pencher du coté de la science et de ses défenseurs. Science et vérité sont souvent synonymes.

www.cyberpresse.ca

Vous souhaitez réagir ?

>> Il vous suffit de cliquer ICI <<
Autres sujets :