headerphoto

Chiffres 2006 de l'Agriculture Biologique en France

Les chiffres 2006 de l'agriculture biologique en France viennent d'être publiés. Ils montrent que le secteur se porte bien et poursuit sa croissance dans l'ensemble des régions françaises.

L'Agence BIO vient de publier l'intégralité des chiffres de l'Observatoire National de l'Agriculture Biologique pour l'année 2006. Le rapport qui en est issu, de plus de 150 pages, fait le tour des dernières données actualisées de la bio en France, offre un aperçu de sa place dans le monde et présente les principales caractéristiques du mode de production biologique.

2001-2006 : +2,5% d'exploitations bio par an
Fin 2006, 11 640 exploitations agricoles étaient engagées dans le mode de production biologique, sur une superficie de 552 824 hectares en bio ou en conversion, soit 2% de la Surface Agricole Utile (SAU) nationale.
De 2001 à 2006, on note une progression moyenne du nombre d'exploitations bio de près de 2,5% par an, dans un contexte où le nombre total d'exploitations agricoles baisse chaque année. Sur cette période, les surfaces en mode de production biologique ont augmenté de plus de 30%.

L'agriculture biologique en France : 5 années de développement
De 2001 à 2003, les surfaces en conversion, c'est à dire celles qui sont en phase de transition avant de pouvoir être certifiées pour la production biologique représentaient 25 à 30% des terres en mode de production biologique. Elles ont permis un développement important de la production certifiée bio mise sur le marché à partir de 2003. Par la suite, le rythme des conversions s'est situé autour de 10% dans un contexte où les productions mises sur le marché, en particulier dans les secteurs des céréales et de l'élevage, permettaient de satisfaire la demande.
Compte tenu de l'évolution des marchés, le rythme de conversion devrait logiquement de nouveau augmenter.

2006 : de nouveaux producteurs s'engagent dans la bio
En 2006, 874 agriculteurs se sont engagés pour la première fois auprès d'un organisme certificateur, soit 7,5% des exploitations biologiques.
Avec 53 235 ha, les surfaces en conversion représentent près de 10% des surfaces certifiées. Outre les surfaces des nouveaux producteurs, elles comprennent les extensions de surfaces cultivées par les autres producteurs bio engagés les années précédentes.
Toutes les régions françaises sont concernées avec un dynamisme notable pour le sud et sud-ouest de la France et un engagement bien plus réservé pour le Bassin Parisien et le Nord.
Les départs d'exploitants ont été moins nombreux que les arrivées en 2006, permettant une augmentation de 2% du nombre total d'exploitations agricoles certifiées par rapport à 2005. Près de la moitié des décisions de départs sont liées à des cessations d'activité agricole, en particulier pour raison de retraite.

Des progressions dans toutes les régions en 5 ans
En 2006, près de 2/3 des exploitations certifiées se situaient dans 7 régions : Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire, Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Bretagne et Provence-Alpes-Côte d'Azur.
La densité la plus importante d'exploitations bio se trouve dans la Drôme (532), le Maine-et-Loire (326), la Loire-Atlantique (315) et le Lot-et-Garonne (292).
En cinq ans, les taux d'augmentation les plus forts ont été enregistrés en Alsace, suivi par Provence-Alpes-Côte d'Azur. En revanche, en valeur absolue, les évolutions les plus fortes ont été notées en Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées.
Près d'1/4 des surfaces certifiées sont localisées dans deux régions : Midi-Pyrénées et Pays de la Loire. Rhône-Alpes est en 3e position avec près de 49 000 hectares. En terme de surface, la Drôme est le premier département français depuis 2006, devant la Loire-Atlantique et l'Aveyron.
La part des surfaces certifiées bio dans l'ensemble des territoires agricoles régionaux est la plus élevée en PACA (6,3%), devant Languedoc-Roussillon (4,3%), Franche-Comté (3,5%), Rhône-Alpes et Alsace (3,3%).
Dans le département de la Drôme, le taux de pénétration atteint 10%, devant les Alpes-de-Haute-Provence (8,2%) et les Hautes-Alpes (7%).
Au cours des cinq dernières années, en valeur absolue, les augmentations les plus fortes ont été observées en Midi-Pyrénées (+56%), en PACA (+64%), Pays de la Loire (+35%) et Rhône-Alpes (+43%).

Des exploitations diversifiées
Structurellement, les 2/3 des surfaces certifiées bio sont toujours en herbe ou cultivées avec des plantes fourragères et 21% sont en grandes cultures (dont 70% de céréales). Les cultures pérennes (viticulture et arboriculture) représentent 5% du total de la superficie en mode de production biologique.

Au total, de 2001 à 2006, les surfaces certifiées ayant spécifiquement vocation à nourrir des animaux ont augmenté de plus de 23% (sans compter les céréales dont les surfaces ont globalement cru de 32,6%).
De 2001 à 2005, les effectifs de vaches certifiées bio ont augmenté de 38% (+49% pour les vaches allaitantes, +28% pour les vaches laitières) tandis que l'effectif global sur le territoire français baissait de 5 à 6%.
En 5 ans, la collecte de lait de vache a augmenté de 44%. La part de ce lait valorisé en bio a varié d'une année sur l'autre. Elle est en augmentation depuis la mi-2005.
Dans le secteur avicole, le nombre de poulets de chair et de poules pondeuses est quasi stable par rapport à 2005. Il semble que de plus en plus d'agriculteurs bio élèvent des poulets de chair, accentuant la diversification de leur exploitation.
Enfin, on constate une hausse des effectifs de truies de 4% en 2006 par rapport à 2005.

Transformation bio : près de 5 000 entreprises concernées
4883 entreprises de transformation étaient certifiées en 2006, dont 4198 dans le domaine des productions végétales, 616 en productions animales. En 10 ans, le nombre d'entreprises certifiées a été multiplié par 8.

Le marché des produits bio est en expansion dans tous les circuits de commercialisation. Des initiatives de structuration de filières sont prises par les entreprises dans de nombreuses régions pour toujours mieux satisfaire l'ensemble des attentes.

notre-planete.info (Christophe Magdelaine)

Vous souhaitez réagir ?

>> Il vous suffit de cliquer ICI <<
Autres sujets :